31.7.15

Ghost stations / Philippe Calandre

 



Photographies N&B, épreuves gélatino-argentiques solarisées
Philippe Calandre / Ghost stations / série réalisée entre 1996 et 1999
collection du CNAP

Je connaissais de Philippe Calandre ses séries Fiction Factories  et Isola Nova (incroyables photos d'usines imaginaires et d'une Venise flottante et utopique) qui signent le début d'un travail sur l'architecture, où le réel des prises de vues s’entrelace avec  l'imaginaire de l'artiste par le biais du photomontage. Il a un véritable talent pour nous emmener dans l'irrationnel, l'onirique alors qu'il y a quelque chose de très formel dans ses images, nous invitant à imaginer notre propre histoire de ces lieux, sortis de leur contexte, mais toujours teintés d'une certaine dimension politique.
J'aime bien l'idée d'être portée hors du temps, hors de l'espace avec cet artiste. On retrouve cette atemporalité dans la série Ghost stations que je viens de découvrir. Des stations services abandonnées, qu'il a rencontrées sur le bord de la nationale, il y a maintenant plus de quinze ans dont il sublime la dimension éphémère par ce traitement particulier de la solarisation. Ces photos sont dans une réelle esthétique, belles dans leur composition, dans le cadrage, le traitement et pourtant je trouve qu'elles ont une force incroyable pour nous bousculer dans un questionnement de choix de vie, sur notre acceptation ou non de nos sociétés modernes et de ses travers. Tout ce que j'aime .  

5.5.15

Juliette Andréa Elie


Demain c'est peut-être

To beguile the time, look like the time

Du ciel et du souffle

 Le paradoxe de l'archifossile
Photographies imprimées sur papier Pergamano et dessin en embossement.  

S'inspirant de récits collectifs, de mythes et de souvenirs personnels,  Juliette Andréa Elie  célèbre les mystères du temps avec cette série "Fading Landscapes 2013/2014" composée d'images diaphanes où les paysages  sont imprégnés d'affects et de souvenirs éloignés, révélant leur  fragilité. D'une esthétique délicate et poétique, cette série  nous rappelle la disparition, l'instabilité du monde.
J'adore...
Lauréate du Fotoprize 2015, elle sera exposée à Fotofever Art Fair en novembre prochain et à la galerie Baudouin Lebon





23.4.15

Phantom / Oxana Taran

Phantom Site 3

Light Phantom Site 7

Phantom Site 6

Réalisés au stylo bille sur papier, les dessins d'Oxana Taran s'apparentent à des images photographiques, non pas pas pour fixer le réel, mais pour donner vie à des souvenirs d'instants et de lieux générés par le pouvoir de son imaginaire.  Elle parle de "dévoiler un fragment de vérité", ou de "représenter un fragment de la face intérieure". 

Artiste ukrainienne, Oxana Taran est représentée par la Galerie Arielle d'Hauterives à Bruxelles.

17.4.15

the planet of doubt





La Galerie LJ présente jusqu'au 02/05 le dernier solo show d'Allyson Mellberg à Paris, The planet of doubt. Dans ses dessins, la nature reprend possession de l'homme et l'artiste s'interroge sur la maladie, évoquant les  notions de guérison et de spiritualité, avec l’invention de rituels personnels et de communion avec la nature, plutôt qu’une spiritualité organisée par la religion.
Des œuvres à la fois poétiques et fortes, oppressantes et lumineuses, qui nous renvoient à nos propres anxiétés et tourments. A voir ! 


15.4.15

Bike

Keim- Edition et leurs vélos sculptures

modèle Alérion

modèle Arvak

13.4.15

La poésie du bitume







Au hasard de mes cheminements dans Paris...

2.8.14

Cannes





Si comme moi vous adorez la collection Portraits de Villes de chez Be-Pôles
Ou si comme moi vous aimez  le travail de Clément Jolin 
ce portrait de Cannes devrait rejoindre assez vite votre bibliothèque... 

Montréal par Ludovic Parisot est également sublime

31.7.14

Le bord de l'eau




la magie de l'instant...
écouter  la brise qui joue avec les feuillages, se laisser bercer par la mélodie de l'eau, 
admirer le mariage naturel de l'arbre et des galets...  
juste se laisser porter par la beauté des lieux.
Buis les Baronnies