29.1.11

vitrine

un nouvel exemple de notre complicité avec Nadia... elle avait envie d'une vitrine poétique, entre deux saisons...je lui ai donc imaginé une branche enrubannée, dorée, cuivrée et aérienne où des oiseaux de papier viennent se poser... elle a fait le reste.

2 commentaires:

  1. Quelles sont jolies ces branches enrubannées,j'aime beaucoup;une belle complicité!
    Merci pour ton soutien,et avec un peu de retard happy one.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais justement craqué sur la vitrine hier!! Bravo!!

    RépondreSupprimer