5.11.11

Paris et les copines, yes !

Autres beaux moments de la semaine à Paris , prendre le temps de voir les copines !

quelques heures au café avec Marion ... les blas blas de filles, les photos des chaussures,  la vie, nos histoires de coeur, son projet dancefloor avec RTS, les pétroleuses, Paris, le sud, Georgette et le chien... que du bonheur ! et ses photos aussi !

Une super belle rencontre avec Elisa, Monsieur Jules à la ville ! Pétillante, drôle, une adorable puce dans les bras, un  riche univers, c'était vraiment chouette de passer un moment en sa compagnie.
Pour celles qui ne connaissent pas encore, Monsieur Jules, c'est du beau, du gourmand coloré et ludique dans la dinette des enfants. Des paniers tous frais du marché, celui pour le petit déj, des  patisseries renversantes, toutes ces créations sont en tissus /feutrine et en série limitée. J'ai un faible pour le plateau de fruits de mer  et l'assiette de sushis! Monsieur Jules c'est aussi des guirlandes ....
Guirlande I love Maman Monsieur Jules

Et puis un moment émouvant. Revoir une amie de lycée le temps d'une soirée. On ne sait plus trop pourquoi les choses de la vie nous en ont éloignés alors qu'elle a marqué toutes ces années de jeunesse, une de ces amitiés  avec qui on a partagé toutes les joies, les désespoirs, les folies et les découvertes de l'adolescence. Rattraper les années manquées pour se raconter nos vies, nos envies, nos joies et chagrins du quotidien...nos choix.
La joie de me dire en repartant, je n'attendrais pas autant de temps avant un autre diner !
J'ai toujours été admirative de la force qui l'animait dans ses choix, je le suis toujours. J'ai toujours été admirative de son talent, je le suis toujours. Ses portraits intimistes effleurent les âmes de ses modèles, nous laissent entrevoir les pensées qui les animent, levant une partie du voile sur leur fort intérieur. C'est d'une vraie profondeur d'esprit, c'est beau au delà d'une esthétique dans le sens où même tourmentés ses personnages sont beaux. C'est Soan So.
 Allégorie de la lune rousse
Prima luce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire