5.12.11

un certain regard



La 9ème édition de la biennale africaine de la photographie se tient actuellement à Bamako jusqu'au 1er janvier 2012. Ces rencontres de Bamako proposent cette année une réflexion sur la quête d'un monde durable, avec la volonté d'esquisser un état des lieux et de prêter une attention particulière aux signes et aux formes de résistances possibles. 
Petit aperçu d'un engagement social et politique d'artistes africains. C'est beau, c'est percutant, c'est talentueux. 

The slaughters boys / 2011/ Nana Kofi Acquah/Ghana
massacre d'animaux destinés à l'abattoir sur la plage...

Traks/2009/François-Xavier Gbré/Côte d'Ivoire/France
sur les traces de no man's land urbains

Etatolo, cimetière des épaves/ 2011/Francis Kodia/ Congo
les émissions de gaz et de pétrole se répandent dans le fleuve Congo, 
au milieu d'épaves à l'agonie squattées par des sans-abris...

Granite mining in Angola/2009/Tsvangirayi Mukwazhi/Zimbabwe
les exploitations minières et leurs conséquences sur l'environnement

Erreur humaine/2010/Nyaba Léon Ouedraogo/Burkina Faso
la décharge publique d'Akouedo à Abidjian à ciel ouvert, à côté des champs de maïs et de gombo...
les pouvoirs publics fermant les yeux sur les conséquences sanitaires...

à défaut d'aller à Bamako, un petit tour sur le site des Rencontres extrêmement bien fait s'impose. Pour chaque artiste présenté ici, un clic sur son nom vous renvoie à la page expliquant la démarche de chacun plus en détails.

Bon lundi militant et engagé !

2 commentaires: