30.3.12

Friday mood

Moins présente ces derniers temps, beaucoup de changements à venir à gérer, moins d'inspiration aussi peut-être pour vous faire partager des jolies choses, des découvertes... petite fatigue certainement mais malgré tout un  friday mood en images !

Bel univers chez Domestic candy pour annoncer le printemps

des créations douces et poétiques des Pomettes du Chat


une belle ballade dans l'univers de Mieke Willems et le nouveau site photo  de Mieke 

les étagères de Katrin Arens sur lesquelles mes livres aimeraient se poser

devant la Paulistano chair  ( en vente chez Bodie and Fou...) 
dessinée en 1957 par  Paulo Mendes da Rocha à l'honneur dans le Ideat spécial Brésil
(la chocolat reste ma préférée)


où j'aimerais m'installer pour regarder le dernier numéro de Polka et son hommage à Eve Arnold connue pour son célèbre regard posé sur Marilyn mais pas que...
Elle fut aussi la première femme photographe à rejoindre l'agence Magnum en 1951, elle a sillonné le monde et rapporté de magnifiques clichés de Chine, Russie, Cuba, Afghanistan..."et ne cesse(ra) d'enregistrer, ici et ailleurs, la condition humaine dans sa diversité. Les riches dans leurs voitures rutilantes, la Reine Elizabeth d'Angleterre, les top modèles, le quotidien de ceux qui n'ont rien sur le dos" (Libération)...

une grande dame ...


have a nice week end ! xxx

17.3.12

BO access

Les Pétroleuses ont eu le plaisir de réaliser le blog de la boutique BOaccess à Aix et de partager un petit bout de leur univers sur la bannière....

16.3.12

Les Pétroleuses à Bruxelles !

Les Pétroleuses sont heureuses de vous annoncer qu'une sélection de coussins, mobiles, miroirs et  guirlandes se sont posés dans le Supermarché de ta mère à Bruxelles !!! La sélection en images et un grand merci à Aurélie et Nathalie !


Atelier Galerie
72, avenue Jean Volders / Saint Gilles
1060 Bruxelles

13.3.12

flowers market

les couleurs du marché aux fleurs ce matin....
il y a même des oliviers perchés sur les toits !
 

11.3.12

Abigail Brown

Les oiseaux en tissu d'Abigail Brown sont troublants de réalisme et d'une douce beauté. Entièrement réalisés à la main avec des mélanges de matières neuves ou vintage, chaque modèle est unique. Cette créatrice/ illustratrice a un talent fou !






10.3.12

aérien

Elles sont à l'honneur dans le dernier Marie Claire Maison, leur travail est tout en poésie et en finesse... contemplation  d'un monde de beauté évanescente, fragile et éphémère en lien étroit avec la nature....

Regine Ramseier a créé cette installation dans le cadre de l'ArtToll Summer Lab en 2011. Deux mille pissenlits suspendus composent ce ciel étoilé....

Claire Morgan a créé Fall Out  en 2010 en  feuilles de gingko et canaris. Elle est représentée par  la Galerie Karsten Greve à Paris.


7.3.12

Ambiance

Juste se laisser porter par quelques images, quelques ambiances rencontrées au hasard sur la toile... et s'autoriser à rêver...


5.3.12

Nouveautés dans le shop des Pétroleuses

L'arrivée du printemps, envie de changer la déco de la chambre des loustics, ...voici quelques nouveautés dans le shop des Pétroleuses !







4.3.12

Eric Baudelaire

J'avais découvert ce photographe, vidéaste, plasticien avec "Etats imaginés", édité chez Actes Sud en 2005 et primé par la Fondation HSBC. Sa façon d'interroger le statut de l'image dans notre société et d'en dessiner les contours de ses limites me plait vraiment. Cette série invente un état fictif, construit de façon onirique en faisant appel à des références architecturales, littéraires ou cinématographiques, et pourtant le rendu est très proche au premier regard d'une démarche documentaire évoquant le désir d'identité constituée.


Avec l'installation filmée, Sugar water, Eric Baudelaire poursuit ce questionnement de la photo documentaire, nous amenant à nous interroger, nous spectateurs, sur la véracité des images proposées en permanence dans notre société et sur les modalités d'inscription de ce type d'images dans l'espace public. Dans notre quotidien, nous ne sommes peut-être pas si loin de la manipulation...

Le principe de Sugar water : un colleur d'affiche dans une station de métro parisienne. De cette fausse banalité s'ensuit un enchaînement de collages. Apparaît une vue d'une rue entre deux gares, avec des voitures garées. Collage suivant, l'une de ces voitures prend feu, avec un autre il ne reste plus qu'une épave calcinée comme témoignage d'une réalité, et pour finir, le colleur d'affiche dispose des lais de papier bleu utilisé pour neutraliser les panneaux entre deux campagnes publicitaires. 


Alors rêve, réalité, peut-on vraiment être certains de ce qu'on a vu ? Méthode déstabilisante de nous questionner sur les images qui envahissent notre société mais qu'est-ce que c'est bien et nécessaire je trouve !