31.7.15

Ghost stations / Philippe Calandre

 



Photographies N&B, épreuves gélatino-argentiques solarisées
Philippe Calandre / Ghost stations / série réalisée entre 1996 et 1999
collection du CNAP

Je connaissais de Philippe Calandre ses séries Fiction Factories  et Isola Nova (incroyables photos d'usines imaginaires et d'une Venise flottante et utopique) qui signent le début d'un travail sur l'architecture, où le réel des prises de vues s’entrelace avec  l'imaginaire de l'artiste par le biais du photomontage. Il a un véritable talent pour nous emmener dans l'irrationnel, l'onirique alors qu'il y a quelque chose de très formel dans ses images, nous invitant à imaginer notre propre histoire de ces lieux, sortis de leur contexte, mais toujours teintés d'une certaine dimension politique.
J'aime bien l'idée d'être portée hors du temps, hors de l'espace avec cet artiste. On retrouve cette atemporalité dans la série Ghost stations que je viens de découvrir. Des stations services abandonnées, qu'il a rencontrées sur le bord de la nationale, il y a maintenant plus de quinze ans dont il sublime la dimension éphémère par ce traitement particulier de la solarisation. Ces photos sont dans une réelle esthétique, belles dans leur composition, dans le cadrage, le traitement et pourtant je trouve qu'elles ont une force incroyable pour nous bousculer dans un questionnement de choix de vie, sur notre acceptation ou non de nos sociétés modernes et de ses travers. Tout ce que j'aime .